Faut-il garder de l’argent chez soi ?

By: Thomas

Dans notre ère moderne, alors que nos euros virtuels fluctuent en permanence sur nos applications bancaires, l’art ancien de garder de l’argent liquide chez soi connaît un renouveau surprenant. Mais pourquoi certains d’entre nous, malgré la révolution digitale, conservent-ils encore des billets à la maison ? Plongeons dans ce phénomène.

L’argent liquide peut toujours dépanner

Garder quelques billets chez soi pour les petites dépenses de tous les jours est une pratique courante. Un croissant à la boulangerie, un timbre à la poste ou cette soirée impromptue entre amis ; avoir du liquide permet souvent d’éviter des complications. Et qui n’a pas eu besoin d’un peu de monnaie pour régler une dette à un ami ou participer à un cadeau commun ? En somme, garder quelques billets sous la main est d’une commodité sans égale pour les dépenses courantes.

Mais, pour certains, le phénomène va au-delà de quelques billets. Des sommes plus conséquentes, parfois plusieurs milliers d’euros, trouvent refuge à domicile. La méfiance à l’égard des banques, surtout en période d’incertitude économique, ou le souhait d’échapper à l’œil du fisc, peuvent motiver cette thésaurisation à grande échelle. Cependant, un tel trésor est-il vraiment à l’abri chez vous ?

L’art délicat de cacher son trésor

Là où les risques financiers sont absents, d’autres dangers guettent. Les cambrioleurs, toujours à l’affût, peuvent rapidement transformer votre matelas en champ de fouille. Et les chiffres parlent d’eux-mêmes : en 2020, pas moins de 490 000 foyers ont été la cible de cambriolages.

Mettre son argent dans le fameux pot de fleurs sur le balcon ? Pas l’idéal. Les astuces de cachette fleurissent sur Internet, mais nos cambrioleurs sont également de fidèles internautes. La solution : opter pour un coffre-fort robuste et bien le camoufler. Et pour les plus prudents, diversifier ses cachettes et ne pas mettre tout son liquide au même endroit.

À lire aussi   Que faire de tous vos centimes inutiles ?

Laisser un commentaire