Innovation : le vélo électrique sans batterie

By: Thomas

Le monde du vélo électrique est en constante évolution et les innovations sont nombreuses. Parmi elles, une révolution se profile : le vélo électrique sans batterie. Alors que son homologue avec battrie progresse malgré un prix élevé, le futur du vélo pourrait bien déja changer avec de nouveaux modèles venant de nouvelles start up comme ufeel.

L’assistance électrique sans batterie : comment ça marche ?

L’assistance électrique est la principale caractéristique des vélos électriques. Elle permet d’apporter un coup de pouce au cycliste lorsqu’il en a besoin, notamment lors des montées ou des démarrages. Jusqu’à présent, cette assistance était assurée par une batterie qui stocke l’énergie nécessaire au fonctionnement du moteur. Mais des chercheurs et des ingénieurs ont réussi à mettre au point un système sans recharge, qui pourrait bien révolutionner le marché du vélo électrique. Un des initiateurs dans le domaine qui propose déja le produit ufeel à déja lancer la commercialisation de leur vélo.

Mais comment fais une start up comme ufeel?

C’est simple l’énergie est produite directement par le cycliste et est transmise au moteur sans être stockée. Pour cela, un système de récupération d’énergie est intégré aux roues du vélo. Lorsque le cycliste pédale, il génère de l’énergie qui est immédiatement transformée en électricité pour alimenter le moteur. Ainsi, plus besoin de recharger une batterie ou de la remplacer lorsque sa durée de vie est atteinte.

Les avantages et les défis de cette innovation

Le vélo électrique sans batterie présente de nombreux avantages, tant pour les usagers que pour l’environnement. Tout d’abord, le poids réduit des vélos électriques sans batterie facilite leur utilisation et leur transport. De plus, la suppression de la batterie permet d’allonger la durée de vie des vélos, puisqu’il n’y a plus de composant à remplacer régulièrement.

À lire aussi   Quels sont les innovations marquantes des dernières années ?

Mais cette innovation soulève également des défis à relever. Le principal défi est de parvenir à développer un système de récupération d’énergie suffisamment efficace pour assurer une assistance électrique comparable à celle des vélos électriques avec batterie. De plus, il est nécessaire de concevoir des vélos adaptés à ce système, notamment en intégrant les roues spécifiques permettant la récupération de l’énergie.

Le marché du vélo électrique en France et dans le monde

Le marché du vélo électrique est en pleine expansion, aussi bien en France que dans le monde. En France, les ventes de vélos électriques ont doublé entre 2019 et 2021, passant de 338 000 à 660 000 unités vendues en un an d’après Statista. Dans le monde, on estime que 130 millions de vélos électriques seront vendus en 2023, soit quatre fois plus qu’en 2016.

Cette croissance s’explique notamment par la prise de conscience des enjeux environnementaux et la volonté de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Le vélo électrique est une alternative de choix à la voiture individuelle, permettant de se déplacer rapidement et sans effort, tout en limitant l’impact sur l’environnement.

Dans ce contexte, l’innovation du vélo électrique sans batterie pourrait bien séduire de nombreux consommateurs, en répondant à leurs attentes en termes de performance, de praticité et d’écologie.

Les marques qui se lancent dans le vélo électrique sans batterie

De nombreuses marques ont déjà manifesté leur intérêt pour le vélo électrique sans batterie et travaillent sur des prototypes. Parmi elles, on retrouve notamment des marques françaises, comme Pipop ou Ufeel, qui sont déjà présentes sur le marché du vélo électrique.

À lire aussi   10 km en vélo électrique combien de temps faut-il ?

Ces marques ont fait le pari de l’innovation et investissent dans la recherche et le développement pour mettre au point des vélos électriques sans batterie performants et attractifs. Elles sont convaincues que cette technologie pourrait bien révolutionner le marché du vélo électrique et séduire un public toujours plus large.

L’impact du vélo électrique sans batterie sur les autres moyens de transport électrique

Le développement du vélo électrique sans batterie pourrait également influencer le marché des autres moyens de transport électrique, tels que les scooters électriquestrottinettes électriques et motos électriques. En effet, l’innovation du système d’assistance électrique sans batterie pourrait également être adaptée à ces types de véhicules, leur offrant ainsi les mêmes avantages en termes de poids, d’autonomie et d’écologie.

Il est intéressant de noter que plusieurs marques se sont déjà lancées dans la production de scooters et de trottinettes électriques sans batterie, à l’image de Veloci Industries. Cette entreprise française, fondée par Adrien Lelièvre, a mis au point un scooter électrique sans batterie, fonctionnant grâce à un système de récupération d’énergie cinétique similaire à celui des vélos électriques sans batterie.

Les véhicules tels que les scooters et trottinettes électriques sont de plus en plus populaires, notamment en milieu urbain, pour leur praticité et leur faible encombrement. L’adaptation de cette technologie  à ces moyens de transport pourrait donc leur permettre de gagner en attractivité et en performance, tout en réduisant leur impact environnemental.

Ainsi, le succès du vélo électrique sans batterie pourrait bien encourager l’innovation dans d’autres secteurs du transport électrique, en incitant les constructeurs à repenser la manière dont ils conçoivent et produisent leurs véhicules, pour les rendre plus écologiques et performants.

À lire aussi   Paiement et carte PCS : qu’est ce que c’est ?

Laisser un commentaire